Stage/formation les 8 et 9 mars : "Améliorer nos conditions de travail : c’est possible !" à Montpellier

jeudi 11 janvier 2018
par  Sud éduc 34

STAGE DE FORMATION SYNDICALE

Sud éducation Languedoc-Roussillon organise un stage de formation syndicale les jeudi 8 et vendredi 9 mars 2018 : "Améliorer nos conditions de travail : c’est possible !".
Il se déroulera au Lycée Mermoz, 717 Avenue Jean Mermoz, 34000 Montpellier
Ci-dessous la plaquette du stage, le programme et les modalités d’inscription.


PDF - 251.5 ko
Stage/formation les 8 et 9 mars : "Améliorer nos conditions de travail : c’est possible !"

PROGRAMME ET OBJECTIFS DU STAGE :

- Recenser les différentes situations dans les établissements et les écoles (problèmes de locaux, problèmes hiérarchiques, etc),
Définir ce qu’est la souffrance au travail dans l’Éducation Nationale,
- Présenter des outils pour lutter contre la souffrance au travail et la dégradation des conditions de travail : RSST, visite médicale, droit de retrait...
- Partir d’exemples concrets, tirés de votre expérience, pour faire des études de cas et notamment, apprendre à utiliser un outil juridique le RSST (Registre Santé et Sécurité au Travail),
- Faire se rencontrer tous les personnels de l’éducation pour partager les expériences et apporter des réponses collectives à ces questions.


COMMENT S’INSCRIRE ?

1. En adressant une demande de congé syndical au chef d’établissement dans le secondaire (formulaire annexe 1), à l’IEN dans le primaire (procédure de demande en ligne).
En cas de problème, prévenir le syndicat.
2. En s’inscrivant auprès des organisateurs en ligne afin que le syndicat puisse établir une liste d’émargement nécessaire à l’établissement des attestations de présence qui vous seront remises à l’issue du stage.

Date limite de dépôt de la demande auprès de l’administration :
Jeudi 8 février 2018.


QU’EST CE QUE LA FORMATION SYNDICALE ?

Chaque fonctionnaire ou agent non titulaire, syndiqué ou non syndiqué, peut bénéficier de 12 jours de formation syndicale par an. La demande doit être faite au plus tard au moins un mois avant le stage par la voie hiérarchique, auprès de l’autorité compétente (recteur, inspecteur d’académie... ). A défaut de réponse, au plus tard le quinzième jour qui précède le stage, le congé pour formation est réputé accordé. Les décisions exceptionnelles qui le refuseraient doivent être motivées par des nécessités de fonctionnement de service et communiquées avec le motif à la Commission Administrative Paritaire Académique qui suit.

L’administration peut demander après le stage, une attestation émanant de l’institut de formation. Elle ne peut exiger ni convocation, ni autre document ni d’information sur l’objet de ce stage.