Déclaration de Sud éducation Languedoc-Roussillon en ouverture de la FPMA certifiés/agrégés du 25 janvier 2018

jeudi 25 janvier 2018
par  Sud éduc 34

POUR LE DROIT À LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE

En décembre le gouvernement a annoncé que 5 833 postes seraient proposés aux Capes externes 2018, contre 7 315 en 2017 (dont 1602 n’ont pas été pourvus). Le gouvernement supprime donc 2580 postes aux concours du 2nd degré, soit une baisse de près de 20 % en moyenne. Cette baisse atteint 37,5 % en Arts plastiques et 28 % en documentation. La baisse du nombre de postes ne concerne pas simplement les disciplines déficitaires mais bien l’intégralité des concours.

La multiplication des missions des personnels enseignants, notamment avec la mise en place de la sélection à l’entrée de l’université, s’accompagne donc d’une baisse des recrutements, ce qui ne fera qu’augmenter la charge de travail, déjà considérable, des personnels en poste. Le gouvernement justifie cette réduction par une volonté d’augmenter le niveau de recrutement. Sauf que les besoins existent et que le nombre de collègues contractuel-le-s ne fait qu’augmenter. Ils et elles sont actuellement 8,9 % dans le secondaire et le recours à la précarité enseignante est désormais en train de se développer dans le primaire. Cette baisse ne permettra pas de répondre à la hausse du nombre d’élèves attendue pour la rentrée 2018. Dès lors, deux choix s’offrent au gouvernement : soit surcharger toujours plus le nombre d’élèves par classe, soit avoir recours à des professeur-e-s contractuel-le-s de façon encore plus massive.

En effet, les DHG sont arrivées dans les établissements et on peut se rendre compte que l’austérité est bien au rendez vous ! Les difficultés des personnels pour obtenir une mutation satisfaisante devraient donc se poursuivre. En effet il y a une corrélation directe entre le déficit de créations de postes dans l’Éducation Nationale et les difficultés rencontrées par les personnels dans leur projet de mobilité professionnelle.

Mobilité des collègues, conditions de travail des enseignants comme des élèves, effectifs des classes... tout est lié : aussi SUD éducation revendique la fin de l’austérité et le recrutement massif de personnels titulaires à hauteur des besoins.

Les élus SUD Éducation à la CAPA certifiés de l’académie de Montpellier.


Documents joints

Déclaration de Sud éducation Languedoc-Roussillon
Déclaration de Sud éducation Languedoc-Roussillon

Navigation

Articles de la rubrique