1er degré : le travail gratuit cela suffit !

mardi 29 novembre 2016
par  Sud éduc 34

Les enseignants du 1er degré ne sont pas corvéables à merci !

Stop au travail gratuit !

Le 17 novembre 2016 toutes les écoles de Montpellier ont reçu un courrier de la ville cosigné par le DASEN prévoyant un exercice inondation le 8 décembre 2016 de 15h30 à 17h30 :

PDF - 350.7 ko
Courrier Commune/DASEN gestion de crise

Ce courrier laisse entendre aux personnels enseignants qu’ils seraient obligés de participer à cet exercice alors que le service s’arrête à 16h. Certains IEN ont affirmé aux collègues que les heures effectuées en plus ne seraient pas rattrapées.

Jeudi 24 novembre lors d’une audience "gestion des intempéries", Sud éducation a interpellé Monsieur le DASEN sur deux points :

- Ce n’est pas à la mairie de communiquer aux directeurs d’école. La commune n’a aucun pouvoir hiérarchique sur les personnels EN

- L’administration doit respecter les Obligations réglementaires de service on ne peut obliger des agents à travailler gratuitement.

Monsieur le DASEN a affirmé que les heures effectuées seraient déduites des 108h annualisées. Pour Sud éducation cela n’est pas satisfaisant.

Les 108h servent trop souvent de prétexte pour augmenter à l’infini la charge de travail des personnels.

Ce lundi l’intersyndicale SE-UNSA, Snuipp et Sud éducation a adressé un courrier au DASEN en ce sens :

PDF - 230.8 ko
Courrier intersyndical PPMS 08.12.16

Sud éducation revendique l’arrêt du flicage des heures par la hiérarchie : les enseignant-e-s sont grand-e-s et responsables ils n’ont pas besoin d’être infantilisés.
Chaque enseignant-e, chaque équipe doivent disposer de leurs 108h comme ils l’entendent et ce au plus près des besoins de l’école.
Les 108h constituent un maximum et ne doivent pas être dépassées.