Sélection

Nos positions sur la sélection scolaire.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 4 octobre 2018
par  Sud éduc 34

Mayotte : les étudiant-e-s interdit-e-s d’études supérieures

Communiqué de la fédération SUD éducation
À Mayotte, un nombre significatif de bachelièr-e-s et d’étudiant-e-s sont empêché-e-s de poursuivre leurs études supérieures ou n’ont pas accès à la filière de leur choix. Les jeunes gens, mahorais ou étrangers, qui ont passé leur bac à Mayotte espéraient, pour la (...)

jeudi 20 septembre 2018
par  Sud éduc 34

Parcoursup : pour l’abrogation de la loi ORE

Tribune interfédérale
Face au bilan désastreux de la plateforme post-bac, il est urgent de sortir du cadre de la loi Ore et de restaurer le droit aux étudiants d’accéder aux universités de leur choix, lesquelles devront être dotées de moyens humains et financiers supplémentaires.
Vous trouverez (...)

lundi 17 septembre 2018
par  Sud éduc 34

Parcoursup : ils ont vidé les facs !

Tract interfédéral
"Nos organisations appellent les jeunes, les personnels des lycées et des universités à se réunir en assemblée générale, en heure d’information syndicale, pour en débattre, décider d’actions et réaffirmer en direction des ministres : abrogation de la loi ORE et abandon de Parcoursup ; (...)

jeudi 6 septembre 2018
par  Sud éduc 34

Parcoursup : une machine à broyer les étudiant-e-s

À quelques jours de la rentrée universitaire, seulement 60% des candidat-e-s à l’entrée dans le supérieur ont accepté de façon définitive une offre de Parcoursup. Les inscriptions en BTS et classes préparatoires s’achèvent aujourd’hui, modifiant le calendrier initial en cours de route.
Les candidat-e-s qui (...)

jeudi 7 juin 2018
par  Sud éduc 34

Sélectionner les étudiant-e-s… Pour faire payer les jeunes et leur famille !

La loi relative « à l’orientation et à la réussite des étudiants » (ORE) n’est pas qu’une réforme qui porte sur l’accès à l’université publique. Elle prépare d’autres mesures qui seront annoncées dans les prochains mois et les prochaines années. Parmi elles, la hausse des frais d’inscription demandés à (...)